Furthermore ou Au pays de l’Ailleurs

Waw! Le blog a déjà 1 an T-T ! Pile aujourd’hui, le jour où je me lance dans un nouvel article après …. 6 mois ? C’est un signe, n’est-ce pas ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman fantasy.

L’auteur

Commençons par son auteure! Furthermore a été écrit par Tahereh Mafi, une femme irano-américaine. Elle a déjà été nominé pour le « National book award » dans la catégorie livre pour jeunes adultes et enfants aux USA (son pays de naissance) et son roman Shatter Me est un best-seller! En cherchant des petites infos, j’ai découvert que c’est la compagne de l’auteur de Miss Peregrine et les Enfants particuliers, pour ceux qui connaissent ! Sur plusieurs sites, nous pouvons lire qu’elle parle 8 langues ! Ce qui, je trouve, est plutôt « exceptionnel » !

Tahereh Mafi

Le roman

Furthermore, traduit en français par Au Pays de l’Ailleurs raconte l’histoire d’une jeune fille, Alice, qui est née sans couleur et sans pouvoir dans un monde magique et haut en couleur, Ferenwood. A cause de cela, elle se fait rejeter par les habitants. La personne qui compte le plus pour elle, qui arrive à la comprendre, c’est son père. Seulement voilà, son père a disparu 3 ans plus tôt, sans laisser de traces, au fameux pays de l’Ailleurs. Après une cérémonie appelée la « Présentation », où chacun fait une démonstration de son pouvoir, reçoit une note entre 1 et 5 et une mission. Seulement voilà, notre héroïne obtient un 0, pas de mission. Pire que tout! Son ennemi d’enfance, le genre à te tirer les nattes dans la cour de récré, lui propose de l’accompagner dans sa mission. Quelle est-elle me direz-vous ? Ramener le père d’Alice à Ferenwood !

C’est un livre pleins d’aventures et de rebondissements. L’écriture est originale. L’histoire est raconté d’un point de vue externe voire omniprésent et l’auteure n’hésite pas à intervenir, pour nous donner envie de continuer à lire ou juste ajouter une petite information sur ce qui se passe au sein du personnage. Le livre est découpé en partie à l’intérieur des chapitres. Un peu à la manière d’une pièce de théâtre. Lorsqu’il il y a un changement (lieu, personnage, évènement etc…) la première ligne est en gras. Les chapitres n’ont pas de chiffre ou de titre représentatif de l’histoire mais plutôt du livre en lui même, que ce soit à propos de l’intrigue ou du nombres de personnages… On nous garde dans la réalité du livre, tout en nous racontant une histoire qui se passe dans un monde magique et imaginaire, complétement différent du nôtre.

Enfin, pas si différent que ça. Puisque finalement, ce livre aborde des thèmes universels, tels que l’acceptation de soi, l’acceptation par les autres et je pense qu’on peut y voir le thème du racisme (Alice est rejetée à l’école, dans son village parce qu’elle n’a pas de couleur, dans un monde fait de couleur) voire même sur le handicap (Alice n’a pas de pouvoir alors que tout le monde a une capacité particulière et elle se trouve dans des situations « gênantes », ou elle est honteuse d’elle-même à cause du regard des autres! En plus d’être rejeté par tout le monde, même sa mère qui ne parvient pas à la comprendre). Ainsi, ce roman nous offre une jolie morale sur l’ouverture d’esprit et nous invite à nous aimer !

La couverture du roman

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce livre! Déjà, la couverture est magnifique (cf au-dessus) et l’histoire est tout aussi belle. Il leur arrive tout un tas de choses pendant leur aventure, ce qui nous garde scotché au livre. J’ai aussi beaucoup aimé l’univers du roman, les différents « paysages » par lesquels ils doivent passer sont originaux et totalement fantasque. J’ai apprécié l’héroïne et son « ennemi », Oliver qui ont chacun leur personnalité, leur caractère qui est plutôt réaliste. Ce ne sont pas des super-héros, ils ne sont pas ultra-résistants, ils ont des faiblesses et ils apprennent de leur erreur ! Le message de l’auteure est également très beau et sa manière de le transmettre également. Cela me fait un peu penser au conte ou au fable, le fait de délivrer un message en passant par un monde imaginaire avec des personnages qui de première vu ne nous rassemble pas (ici, personne ne naît avec des cheveux bleus ou une peau violette !). Je pense avoir tout dit !

Je vous conseille ce livre, surtout si vous aimez les romans fantastique qui font appel à l’imaginaire! Il me semble que certains reproches à ce roman d’être « enfantin » et de ne pas avoir aimé ce côté là. Mais la plupart du temps ce sont des adultes vers 25-30 ans je dirai. Comme j’ai lu ce roman vers 14 ans et que les choses dites « enfantines » ne me dérangent pas plus que ça … je ne peux pas vraiment dire. Je pense que c’est plus une question de goût personnel que directement lié à l’âge!

Merci de m’avoir lu ! J’espère revenir très vite déposer une petite chronique par ici ! Bonne journée!

Source: wiki, blog de Tahereh Mafi

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.