Beignet de la Princesse et la Grenouille

Alors, pourquoi les beignets de la Princesse et la Grenouille? Tout simplement parce qu’ils y ressemblent énormément ! D’ailleurs, je suis sûre que ce sont les mêmes ! Et, ils sont à tomber ! :mrgreen:

C’est parti pour baver devant nos écrans, en commençant par l’histoire du beignet, somme toute très intéressante !

L’histoire du beignet

Au tout début, ce n’était qu’un peu de pâte plongée dans un récipient d’huile chaude.

Les Sarrasins en seraient à l’origine, le beignet aurait été découvert lors des Croisades (au XIIIème siècle) par les chrétiens.

Mais bien avant, les Romains préparaient un met de ce genre, recouvert de miel, lors de leur fête en début d’année. Cette fête est d’ailleurs l’ancêtre du Mardi Gras. Les romains pouvaient se déguiser et faire tout ce qu’ils n’avaient pas le droit de faire en tant normal ! La recette du beignet viendrait d’un cuisinier romain de grande renommée, appelé Apicius.

Statue d’Apicius

Pour en revenir à l’arrivée du beignet en France (avec les Sarrasins), il était coutume d’acheter un cornet de beignet aux friturier ambulants pendant les jours de fêtes.

Mais ce n’est qu’au XVIIIème siècle que le beignet tel que nous le connaissons aujourd’hui a vu le jour, grâce aux importations du sucre venu des colonies.

La tradition

Selon la tradition, le beignet peut enrober des abbats, des fleurs (comme par exemple la fleur de courgette, le sureau…) il peut aussi être fourré aux fruits (pomme, pruneau, banane…) ou à la confiture.

Le beignet porte un nom différent en fonction de la région et du pays: les craquelins de Savoie, les croquignolles d’Anjou, les frappes de Corse, les croustillons de Flandre et Belgique (française) ou encore les beigne canadiennes, les chiacchiere italiennes…

Chiacchire italiennes

Il y a aussi les pets-de-nonne qui d’après la légende, serait apparus dans une abbaye. Les religieuses s’affairaient en cuisine lorsque l’une d’elle lâcha malencontrueusement un gaz, amusant les autres religieuses. Gênée au plus haut point, la religieuse fit tomber un peu de pâte à choux dans de l’huile chaude. Le pet-de-nonne, un beignet très léger était né !

Pets-de-nonne

Les donuts quand à eux nous viennent d’Hollande. Un capitaine hollandais adorait manger des beignets (des beignets hollandais, gras à souhait nommé « olykoeks« ). Un jour, lors d’une terriple tempête, son beignet s’est empâlé sur le gouvernail. Ce cher capitaine a trouvé l’idée tellement ingénieuse qu’il est tout de suite allé la confier à son cuisinier, pour qu’il lui en fasse encore et encore…

Olykoeks

L’idée a ensuite était reprise aux Etats-Unis pendant la Première Guerre mondiale pour nourrir les soldats. Les beignets étaient embrochés non pas sur un gouvernail mais sur des baïonnettes.

Sous Louis XIV (1638-1715), les Augustins (ordre de St Augustin) de l’Hotel-Dieu (lieux où les orphelins, les sans-le-sous et les pélerins étaient accueillis, administré par l’Eglise) fabriquaient pleins de beignets baignaient (haha.) de jus de citron et bénis. Les enfants les vendaient dans tous Paris et cela permettait à l’Eglise de payer le Noël des plus pauvres.

Hotel-Dieu de Paris

Louisiane, ou chez La Princesse et la Grenouille

Les beignets de Louisiane suivent la tradition française. Ils ont en effet étaient importé de France lorsque la Louisiane était française (1682-1803).

Dans le « Café du Monde » (nom d’un café célébre ouvert en 1862), ils vendent des beignets (et des cafés au lait). Leurs beignets les ont fait connaître et aujourd’hui, ils ont plusieurs enseignes aux Etats-Unis, en Lousiane et au Japon !

Beignets de la nouvelle orléans

Recette

Il vous faudra:

  • 2 + 1/4 de cuillère à café de levure
  • une demi tasse d’eau chaude
  • une demi tasse de sucre (en poudre)
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 oeufs
  • 1 tasse de lait concentré
  • 7 tasses de farine
  • 1/4 d’une tasse de beurre (fondu)
  • 1L d’huile (pour la friteuse)
  • Du sucre glace (pour décorer)
  1. Dissoudre la levure dans l’eau chaude
  2. Ajouter le sucre (en poudre), le sel, les oeufs, le lait concentré
  3. Bien mélanger la préparation
  4. Incorporer 4 tasses de farine dans le mélange puis le beurre
  5. Ajouter les 3 dernières tasses de farine
  6. Mélanger jusqu’à ce que ce soit bien homogène
  7. Couvrir et mettre au réfrigérateur pendant 24h
  8. Abaisser la pâte à 2-3mm
  9. Tailler en carrés (avec une roulette à pizza par exemple)
  10. Faire chauffer la friteuse à 180°C
  11. Frire quelques carrés à la fois jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés
  12. Egoutter sur un sopalin
  13. Saupoudrer de sucre glace à votre guise
  14. A servir chaud!

Avis

Ils sont super bons et facile à faire une fois qu’on a le tableau de conversation! (Il me semble que c’était une recette québécoise). Une fois la pâte faite et reposée 24 heures, c’est très rapide! Les beignets prennent quelques minutes pour dorer.

Ces beignets ont l’avantage de ne pas être trop gras, ils sont très légers! Vous pouvez vous le permettre, amis du régime !

La touche de sucre glace au-dessus est très apprécié également (bon, j’avoue que je suis fan de tout ce qui est sucré, mais des beignets légers avec du sucre glace, on dirait vraiment qu’on mange une bouchée de nuage!)

Seul bémol, il y a beaucoup trop de beignets à manger! A 4, nous n’avons pas su tout finir et le restant de carrés de pâtes à finis à la poubelle au bout de quelques jours… quel gâchis !

J’espère que cet article vous aurez plus! Si jamais vous la testez, n’hésitez pas à m’en donner des nouvelles!

Source: wiki, gourmetpedia, wiki (café du monde)

Un commentaire sur “Beignet de la Princesse et la Grenouille

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.