Curry Japonais

Hey ! ~
Petit retour après 1 mois d’absence (la reprise tout ça…) ! Aujourd’hui, je vais vous présenter un délicieux plat chaud et complet ! Parfait pour ce mois d’automne où le temps se rafraîchit ! 😉

Une assiette de curry avec du riz crédit

D’où vient ce plat ?

A la base, la poudre de curry vient d’Angleterre, le curry désignait avant tout un mélange de toutes sortes d’épices. Elle a ensuite était importé en Inde en 1870 environ, lorsqu’elle était colonisé par l’Angleterre. Certaine version de l’histoire raconte l’inverse, le curry se mangeait en Inde, et il aurait été repris par la marine anglaise puis transformé en un ragoût, plus simple, pour les soldats.

Elle a ensuite était importé au Japon à la fin du 19ème siècle. Au départ, le curry contenait de la grenouille, du poireau, de la crevette, de l’ail, du gimgembre, de la farine de blé… mais à son arrivée au Japon, les ingrédients ont été changé, pour que les Japonais trouvent plus facilement leurs ingrédients (carotte, pomme de terre, viande de poulet/boeuf/porc ou encore oignon). Même si aujourd’hui, les ingrédients ne sont plus forcément les mêmes (mais on verra ça plus bas).
En 1926, le bloc de curry, à faire fondre dans de l’eau, a été inventé, ce qui a grandement facilité la préparation du curry, il suffit juste de mettre légumes, viandes et de mélanger le bloc de curry (qui existe aussi sous forme de tablette) et l’eau pour former la sauce marron caractéristique du curry japonais !

Une boîte de préparation pour la sauce du curry
Une tablette de curry

Quelle différence entre le curry Japonais et le curry Indien ou Thaï ?

Le curry japonais est plus épaix; c’est une sauce marron à base de pâte de curry, d’eau, parfois on peut aussi y mettre du roux (créer à partir du jus de cuisson de viande et de matière grasse) alors que dans le curry thaï, ça ressemble plus à une soupe jaune, verte ou rouge (jaune, pour le curry jaune, vert pour le curry vert etc.)

Le curry est aussi plus doux que dans le curry thaï et indien; je n’ai jamais goûté de curry indien, mais le curry thaï que j’ai mangé dans un restaurent (thaï, du coup) était plus épicé que le curry japonais que j’avas goûté à la maison (avec de la pâte de curry doux)

Il est aussi présenté différemment, avec plus de riz (que c’est bon de tremper le riz dans la sauce de curry ♥). Dans le curry japonais, il y a la viande et les légumes en gros morceaux cuit dans la sauce de curry, et à côté du riz (cuit tout bêtement, à la casserole) et ça fait moit’ moit’ entre les deux.
Pour le curry thaï, les légumes et la viande sont dans une sorte de soupe (liquide comme de la soupe) et de la couleur du curry qui est dans la soupe. Il peut y avoir une portion de riz à côté (très utile pour adoucir le curry, il en manquerai presque).
Et le curry indien, c’est du riz avec du poulet au curry au-dessus, sur les photos la sauce me paraît plus légère que celle du curry japonais, comme dans de nombreux plats de viande en sauce j’ai l’impression (m’voyais?), et il n’y a pas de légume (des herbes aromatiques en revanche, style coriandre ou persil -après vérification, je ne sais toujours pas, même non-coupée ces plantes se ressemblent vachement!).

Comment le faire et le manger ?

Tout d’abord, il vous faut des légumes (la base, c’est carotte, oignons, pomme de terre, mais vous variés en fonctiant de la saison et de vos envies!) Ensuite, il vous faut de la viande (ou des crevettes) là aussi, c’est selon vos envies. Si vous êtes vegan, vous pouvez faire une croix dessus (je suis gentille).

Ensuite, il vous faut l’accompagnement, il y en a 3 de répertoriés et chacun à son petit nom: le riz (karêraisu), les nouilles udon (karê udon), un petit pain ou croquette panée (karêpan) qui sera fourré au curry. Je n’ai goûté que le « karêraisu », j’avoue que le « karêraisu ne me tente pas trop, mais ce n’est qu’une question de goût !

Le curry peut être plus ou moins épicé, souvent dans les magasins/boutique en ligne, il y a 3 sortes: le doux, le moyen, le fort.

Le fait qu’il soit relativement rapide (il ne doit pas cuire de longues heures, ni préparer quelque chose 24h avant …) et simple (couper des légumes, de la viande et tout mettre dans une marmite à bouillir !),et encore plus simple en utilisant les petits blocs de curry, la rendu très populaire au Japon !

Il y a même des chaînes de restaurants dédiés ! (Un peu comme nos chaînes de Burger ou Pizza, vous voyez ?) Et certains restaurant ne présente que le curry pour le midi (j’imagine qu’ils laissent quand même le choix entre d’autres types de plats et spécialités le soir alors, peut-être pour les travailleurs qui doivent manger vite mais qui ne veulent pas avaler un petit truc sur le pouce?)

C’est l’un des rares plats à se faire manger à la cuillère ! Tout simplement parce que c’est un plat importé, ils ont respecté la manière dont les British le mangeaient !

Il existe beaaaaaaucoup de variétés différentes dans les ingrédients du curry! Les régions ont leur propre curry en fonction des ingrédients régionaux ! Et chaque cuisinier peut y apporter sa petite touche personnelle !

Recette

La recette vient du site Marmiton, par « ingeli ». C’est cette recette-là que j’ai testé à la maison; délicieuse !

Pour cette recette (3 personnes), il nous faut: 250g de porc coupé en morceaux (plutôt gros), 2 carottes coupées en gros cubes, 1 navet coupé en gros cubes, 2 pomme de terres coupées en cubes également, 1 courgette coupée comme les autres légumes, du curry (en pâte, ça fonctionne très bien)

Boîte de pâte de curry, elle ressemble beaucoup à celle que j’avais utilisé (est-ce la même? Je ne sais plus quelle marque s’était)
  1. On fait revenir le porc dans un filet d’huile; il doit être grillé. On le retire de la pôele et on fait un roux avec le « jus » de la poêle (jus de viande + huile) et on mélange, en ajoutant un peu d’huile si besoin est.
  2. Dans une marmite (ou grande casserole, mais ça demande un certain volume !) on ajoute de l’eau (de quoi couvrir les légumes et la viande), le roux et du curry.
  3. On fait bouillir (en mélangeant le tout).
  4. On ajoute le porc, les carottes et les navets.
  5. Au bout de 10 min, on ajoute la courgette et les pomme de terres.
  6. On laisse cuire 20-25 min, en mélangeant de temps en temps.
  7. A côté, dans une casserole, on fait cuire du riz (en fonction du nombre de personnes, mais il faut pouvoir remplir à peu près la moitié de l’assiette)

Et c’est prêt! On verse le tout dans une assiette et on se régale ! (miam!)

Mon avis

C’est délicieux (mais tout est relatif, ma soeur râle quand on en mange, à cause des légumes etc.) et ça change de saveur comparé à d’habitude ! Il y a de l’épice (curry), du sucré (carottes), de l’amer (navets), du tout doux (courgettes), du machouilleux (viandes); bref, de quoi plaire à tout le monde (sauf ma soeur, du coup.)

En plus, c’est complet: il y a des féculents, des légumes, de la viande … de quoi ravir Mamy (ou Maman, là aussi, tout est relatif)

J’aime beaucoup le côté « mijoté », « bouillon » mais pas non plus « soupe ». C’est meilleure que la viande grillée, un peu dure/sèche voire pire, sans goût!

Par contre, c’est long à faire, enfin à préparer. Je prend des heures à couper les légumes! (Bon, juste une…) Je ne sais pas si c’est par manque d’expérience (ou de talent) ou si c’est juste les légumes qui font tout ça pour nous agacer !

Ensuite, je ne sais pas si je suis la seule, mais le curry « bien épicé quand même » me fait mal au ventre, pas très agréable ! Alors, avec le curry japonais, comme c’est du curry doux, ça va, mais le curry thaï (celui dont je vous ai parlé tout à l’heure!) aïe aïe… sans le riz, je n’aurai jamais su tout manger! Mais encore une fois, tout est relatif, je suis fragile du ventre, ça a dû jouer !

Donc, je vous recommande d’essayer cette recette, en changeant ou non certains ingrédients pour ravir vos jolies papilles !

Miam ♥

Source: laurekie; umamiam; kotoba

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.